Dépannage relatif aux problèmes de réseau dans Linux

Niveau d’expertise : Moyen

Il se peut que votre serveur commence à perdre des paquets de données ou qu’il devienne impossible de le joindre. Cela peut être attribuable à des problèmes au niveau de votre fournisseur de services Internet, de votre domicile ou de notre réseau. Il convient de déterminer si les problèmes que vous subissez sont liés à une défaillance du réseau et, le cas échéant, d’en localiser la source.

Lancez quelques essais à partir de votre ordinateur. Vous pouvez lire cet article qui vous indiquera certains essais à effectuer. De plus, vous pouvez lancer un essai mtr à partir de votre ordinateur à l’aide d’un programme comme winmtr (http://winmtr.net) ou simplement à l’aide de la commande mtr de Linux, comme suit :

mtr server IP address or domain

Par exemple : mtr iweb.com

 1.png

Chaque hôte de la colonne de gauche constitue un « tronçon » ou, si vous préférez, un composant du réseau. Il représente une unité de l’équipement par laquelle le signal partant de votre ordinateur doit passer pour se rendre au serveur. Si vous découvrez qu’un hôte en particulier perd des paquets de données, il est probable qu’il s’agisse de l’unité où se situe le problème. Le premier hôte par lequel le signal passe est l’équipement de votre réseau domestique. Ensuite, il s’agit de l’équipement de votre fournisseur de services Internet; puis, le signal rejoint l’équipement d’iWeb, et enfin votre serveur. Si vous repérez un problème dans les premiers tronçons, veuillez communiquer avec votre fournisseur de services Internet en premier lieu. Si vous repérez un problème dans les derniers tronçons, vous pouvez encore effectuer quelques opérations afin d’aider à cerner son origine.

Remarque : Sur le site d’iWeb, nous vérifions le taux de trafic. Lorsque vous effectuez un essai MTR, il est normal d’obtenir une perte de paquets d’environ 30 % sur les trois derniers tronçons avant d’atteindre votre serveur. La dernière valeur, celle correspondant à l’adresse IP de votre serveur, est la plus importante. Elle doit être égale à 0,0 %. Si tel n’est pas le cas, veuillez créer un billet contenant les renseignements suivants :

2.jpg

Si vous réussissez à accéder au serveur, à l’aide d’un commutateur KVM/IP ou de SSH, il y a quelques commandes que vous pouvez exécuter pour tenter de trouver l’origine du problème.

La première est la commande ifconfig. Elle donne un résultat similaire à ce qui suit :

 3.png

À ceci près que vous devriez avoir bien plus d’interfaces et que la première d’entre elles devrait être intitulée eth0. Cependant, ce qui nous intéresse le plus dans le cas présent, ce sont les lignes relatives aux paquets RX et TX, ainsi qu’aux collisions. Si les valeurs d’erreur ou les valeurs de collision sont supérieures à 0, il se peut qu’il y ait un problème entre le commutateur et le serveur. Si vous trouvez que les valeurs des statistiques présentées sont élevées, veuillez communiquer avec nous dès que possible par l’intermédiaire d’un billet technique, afin que nous puissions étudier la situation. Si les valeurs sont nulles, vous pouvez lancer une autre commande. Il s’agit de la commande ethtool relative à votre interface principale, soit généralement eth0, que vous pouvez lancer comme suit :

ethtool eth0

 Le résultat doit ressembler à ceci : 

Settings for eth0:
Supported ports: [ TP ]
Supported link modes: 10baseT/Half 10baseT/Full
100baseT/Half 100baseT/Full
1000baseT/Full
Supports auto-negotiation: Yes
Advertised link modes: 10baseT/Half 10baseT/Full
100baseT/Half 100baseT/Full
1000baseT/Full
Advertised auto-negotiation: Yes
Speed: 100Mb/s
Duplex: Full
Port: Twisted Pair
PHYAD: 1
Transceiver: internal
Auto-negotiation: on
Supports Wake-on: d
Wake-on: d
Link detected: yes

 

Il s’agit d’un exemple d’interface pleinement fonctionnelle. Si vous constatez que l’interface est hors service, vous pouvez utiliser la commande ifup eth0. Si le problème est situé ailleurs, veuillez copier le résultat de l’essai MTR dans un billet avant de nous l’envoyer. Nous devrions être capables de terminer les recherches et de rétablir le fonctionnement habituel de votre serveur aussi rapidement que possible.

Pour en savoir davantage sur la gestion du réseau par l’intermédiaire de Linux, veuillez utiliser le lien suivant :

http://www.cyberciti.biz/faq/network-statistics-tools-rhel-centos-d....

Vous avez d’autres questions ? Envoyer une demande

0 Commentaires

Cet article n'accepte pas de commentaires.
Réalisé par Zendesk