Créer une politique de sauvegarde

Suivez les instructions ci-dessous pour ajouter une politique de protection des données relative à la sauvegarde du serveur.

1. Ouvrez une session à account.iweb.com et sélectionnez votre serveur. 

2. Les détenteurs de comptes de serveur Smart seront dirigés vers le Centre de contrôle. Le cas échéant, rendez-vous sur l’onglet « Backup management » et cliquez sur « Open » pour accéder à l’interface R1Soft. Dans le cas des serveurs dédiés, vous serez dirigés vers le Hub Client; cliquez sur le lien « Cloud backup management ». 

ScreenShot2

ScreenShot1

3. Cliquez sur « Policy » dans le menu principal pour ouvrir l’écran « Policies ».

   

4. Dans le menu « Policy », cliquez sur « Create New Policy ».

5. La fenêtre « Create New Policy » s’ouvre. Elle comprend les onglets suivants :

  • Policy Settings
  • Data Retention
  • File Excludes
  • Advanced Excludes
  • SQL Server
  • Exchange
  • MySQL
  • Control Panels
  • Advanced Policy Settings

6. Réglez les paramètres énumérés ci-dessous pour la nouvelle politique.

Onglet « Policy Settings » (paramètres de la politique)

Il s’agit de l’onglet principal pour créer une politique. Il comprend les options suivantes :

Identification

  • Enabled (activé) : cochez cette case pour activer la politique. La politique activée sera exécutée conformément à l’horaire programmé.
  • Name (nom) : entrez un nom pour reconnaître votre politique dans la liste des politiques.
  • Description : entrez une description détaillée de votre politique. La description peut figurer dans la liste des politiques dans la colonne à cet effet.

Disk Safe

  • Server (version entreprise) : dans le menu déroulant, sélectionnez un serveur dont vous allez répliquer les données. Vous pourrez ensuite sélectionner un Disk Safe affecté au serveur.
  • Disk Safe : dans le menu déroulant, sélectionnez un Disk Safe sur lequel sauvegarder les données répliquées.

 

Remarque : La politique commandera la réplication des données des appareils assignés vers le Disk Safe sélectionné.

Scheduling (calendrier)

  • Replication Schedule (calendrier de la réplication) : cette option permet de déterminer la fréquence et l’heure de début de la nouvelle politique (à la demande, chaque minute, chaque heure, chaque jour, chaque semaine, chaque mois ou chaque année).
 

Remarque
La fréquence de réplication la moins élevée permise pour tous les Disk Safe affectés à un appareil est indiquée dans « Volume properties » (fenêtre « Volume properties »   onglet « Limits »   section « Options »   option « Replication Limit »).

  • Merge Schedule (calendrier de fusion) : cette option détermine la fréquence et l’heure de début des fusions des points de reprise (après une réplication réussie, chaque heure, chaque jour ou chaque semaine). 
  • Disk Safe Verification Schedule (calendrier de vérification du Disk Safe) : cette option détermine la fréquence et l’heure de début de la vérification du Disk Safe (à la demande, chaque jour, chaque semaine ou chaque mois). 

Onglet « Data Retention » (conservation des données)

Dans cet onglet, vous pouvez régler le nombre maximal de points de reprise pour la politique et créer un calendrier d’archivage. 

 

Remarque : Le nombre maximal de points de reprise ne peut excéder le nombre maximal déterminé pour le Disk Safe actuel. 

Onglet « File Excludes » (fichiers exclus)

Cet onglet vous permet d’exclure manuellement des fichiers et des dossiers du processus de réplication.

 

Remarque : Dans cet exemple, le disque « F:\ » est sélectionné par défaut parce qu’un Disk Safe y a été créé précédemment.

Onglet « Advanced Excludes » (exclusions avancées)

Cet onglet vous permet de déterminer un modèle (un masque) pour exclure certains fichiers de la réplication.

Onglet « SQL Server »

Cet onglet vous permet d’ajouter des instances de base de données à la politique.

 

Onglet « Exchange »

Cet onglet vous permet de configurer une instance d’Exchange pour la politique.

Onglet « MySQL »

Cet onglet vous permet d’ajouter des instances MySQL à la politique.

Onglet « Control Panels » (panneaux de configuration)

Cet onglet vous permet d’ajouter une instance de panneau de configuration à la politique.


Onglet « Advanced Policy Settings » (paramètres avancés de la politique)

  • Force Full Block Scan (balayage complet des blocs) : vous pouvez cocher cette option pour commander le lancement d’un balayage complet des blocs de données après chaque réplication. Si cette option n’est pas sélectionnée, le balayage complet n’aura lieu que sous certaines conditions. Durant le balayage complet des blocs de données, les sommes de contrôle MD5 de tous les blocs concernés sont comparés avant la sauvegarde et la synchronisation de la sauvegarde de serveur. 
  • Exclude All Volume Shadow Copy Writers (exclure tous les enregistreurs de cliché instantané de volume) : vous pouvez cocher cette option si vous souhaitez exclure temporairement de la sauvegarde les bases de données Exchange et SQL Server.

Astuce
Lorsque vous cochez l’option « Exclude All Volume Shadow Copy Writers », une fenêtre s’ouvre avec le message suivant. Lisez-le, puis cliquez sur le bouton « OK ». 

 

  • Exclude Known Disk Safes (exclure les Disk Safes connus, versions gratuite et avancée) : cette option par défaut vous permet d’exclure les Disk Safe connus de la réplication, afin d’éviter que les données soient sauvegardées deux fois.
  • Verify checksums server side(vérifier les sommes de contrôle côté serveur) : vous pouvez cocher cette option pour vous assurer qu’aucune donnée n’est perdue durant la transmission. Si cette option est activée, le côté serveur décompresse les données, les déchiffre au besoin, et il compare l’empreinte MD5 des blocs de données avec celle des données du serveur. La comparaison des sommes de contrôle chiffrées et non chiffrées sur les sauvegardes de serveur permet de compter sur une triple vérification de l’intégrité de la sauvegarde.
  • Specify Backing File Location (préciser l’emplacement du fichier de sauvegarde ) (seulement sur Linux) : cette option vous permet d’indiquer un chemin vers le point de montage d’un appareil qui doit servir au stockage des blocs modifiés. Elle est utile pour servir de complément de sauvegarde pour les appareils qui ont un faible espace de stockage. Par défaut, le lecteur de copies instantanées de Linux stocke les blocs modifiés (requis pour mettre à jour les copies instantanées) dans l’espace libre du système de fichiers sur lequel la copie est exécutée. Lorsque vous utilisez un serveur avec plusieurs disques, le stockage des copies instantanées sur un disque dédié distinct permet de réduire la charge de la tâche durant la sauvegarde. Le disque doit compter un système de fichiers et doit être monté.
  Exemple
Système Linux :
Disque dur avec point de montage
/dev/sda1 /boot
/dev/sda3 /
/dev/sda4 /var

Lorsque les partitions /boot et /var sont pleines à 99,99 %, les sauvegardes échouent parce qu’il n’y a plus d’espace libre pour mettre à jour la copie instantanée. 
Lorsque l’utilisateur entre « / » dans le champ « Backing File Location », le chemin /dev/sda3 est utilisé comme emplacement pour le stockage des blocs modifiés pour tous les systèmes de fichiers.

  •  Multi-Volume Snapshot (instantané multi-volumes) : cette option peut être utile si le serveur Microsoft SQL ou Exchange comprend des fichiers répartis sur plus d’un appareil. La case à cocher est cachée dans les politiques de Linux, et elle est décochée par défaut sur les nouvelles politiques mises à jour de Windows.

 

Remarque
Si le serveur SQL ou Exchange comprend des fichiers sur plus d’un appareil et que l’option « Multi-Volume Snapshot » n’est pas cochée, alors le système envoie un message d’erreur.

  • Exclude Virtuozzo root image files (exclure les fichiers d’images racines Virtuozzo) : vous pouvez sélectionner cette option pour exclure les fichiers d’images racines Virtuozzo de la sauvegarde.

7. Cliquez sur le bouton « Create » dans le bas de la fenêtre pour ajouter la politique à la liste de politiques.

Remarque : Vous pouvez également cliquer sur le bouton « Create and run ». Dans ce cas, votre politique sera créée et exécutée sur-le-champ. 

 

8. La nouvelle politique apparaît dans la liste de politiques. Les propriétés sont affichées dans la grille.

 

Astuce
Cliquez sur un élément dans la liste des politiques pour afficher les détails de cette politique dans le volet du bas.

Vous avez d’autres questions ? Envoyer une demande

0 Commentaires

Cet article n'accepte pas de commentaires.
Réalisé par Zendesk