Modifier le TTL pour gérer les migrations

Déplacer des services d’un nœud ou d’un emplacement à un autre nécessitera très probablement un changement de DNS. Le « Time to Live » (« temps de vie » ou « durée de vie »), abrégé TTL, peut contribuer à réduire l’incidence d’un tel changement. 

Le TTL constitue la date d’expiration d’un enregistrement DNS. La plupart des sites Web disposent d’un TTL de 86400 (c’est-à-dire 86 400 secondes, ce qui correspond à une journée). Cela signifie qu’une fois qu’un serveur DNS ou un autre client DNS a demandé un enregistrement, il conservera une copie en cache du site pendant une journée avant de renouveler la même requête.

Si vous laissez votre TTL à 86400 et que vous modifiez l’entrée DNS de sorte qu’il pointe vers votre nouveau serveur, la mise en vigueur de la modification pourrait prendre jusqu’à une journée.

Accélérer le passage d’un DNS à un autre dans le cadre d’une migration 

Si votre TTL est de 86400, réduisez-le avant d’effectuer la migration.

Faites-le passer à 3600 (1 heure) la veille du jour de la migration. Une heure avant la migration, réduisez le TTL à 600 secondes (10 minutes). Au moins 10 minutes avant la migration, réduisez-le de nouveau à 60 secondes.

Une fois que vous aurez effectué la modification, le trafic sera acheminé vers la nouvelle adresse IP. Si quelque chose se passe mal, vous pouvez revenir en arrière et réappliquer l’ancienne entrée. Tout le trafic devrait être restauré en une minute.

Une fois que vous êtes certain que tout fonctionne comme il se doit avec le nouveau serveur, augmentez le TTL à son réglage normal.

Vous avez d’autres questions ? Envoyer une demande

0 Commentaires

Cet article n'accepte pas de commentaires.
Réalisé par Zendesk